Droit de suite

Poutine et le fascisme identitaire en Ukraine

Poutine, grand ami de notre Gégé national et de la Marine… tristes sires ! On a compris désormais à qui on a affaire avec ce tyran hyper dangereux. Il allume des incendies identitaires dans toutes les régions de l’est de l’Ukraine qui comptent des russophones parmi leurs populations, non content d’avoir annexé la Crimée grâce à un simulacre de référendum puisque la question n’a été posée qu’aux seuls citoyens de Crimée. Comme si de Gaulle avait lancé en 1962 le référendum sur l’autodétermination de l’Algérie dans ce seul département. Non c’est à toute l’Ukraine qu’il aurait fallu poser la question ! Poutine provoque le gouvernement légitime d’Ukraine et le conduit à devoir se lancer dans des interventions armées contre les russophones séditieux.

Mais, cette ordure finie commence à reculer, parce que la communauté européenne et internationale le prend, lui et ses amis oligarques, au porte monnaie en punissant leurs avoirs à l’étranger… Alors là, l’enfoiré, il commence à mollir.

Les boutefeux de tout poil qui fustigent la communauté internationale et l’Europe pour leur soi-disant faiblesse, en fait ne comprennent rien. Tous ces politiques russes et oligarques qui soutiennent Poutine ne croient qu’à une seule chose, leur porte monnaie de multimillionnaires.

La grande Russie c’est pour le petit peuple qui y croit et qui, le cas échéant, se fera trouer la peau. Même pas besoin de se lancer dans une nouvelle guerre en Europe, il suffit de taper les avoirs à l’étranger et de continuer à mettre en difficulté l’économie russe, ça s’arrêtera net.

Donc il faut frapper les intérêts économiques russes et de plus en plus fort, à la hauteur des violations et des risques que cet âne fait courir à la paix et, quoi qu’il en soit, il faut que la Crimée lui coûte très, très cher, ainsi qu’à ses amis.

Mais il faut avoir au moins autant de duplicité que lui dans les discussions diplomatiques qui doivent se poursuivre pour éviter une guerre civile aux portes de l’Europe. Il faut faire ce que font les dirigeants occidentaux, maintenir les sanctions, voire les aggraver, et continuer à discuter pour obtenir une sortie de crise. Compte tenu de la situation d’exacerbation des russophones en Ukraine, il n’y a plus d’autre solution que l’autonomie de ces régions dans une fédération d’Ukraine et la neutralité de ce pays entre Europe et Russie.

C’est aussi le prix de la bêtise des nouveaux dirigeants ukrainiens qui, sitôt arrivés au pouvoir, on voulu interdire aux russophones de parler russe et de tous ceux en Europe qui, irresponsables, ont joué avec le feu en annonçant l’entrée de ce pays au sein de Europe, voire de l’OTAN.

Mais, il faudra bien aussi que le peuple russe se libère vraiment, un des ces quatre, de son despote.

Mais les peuples me désespèrent… Regardez les polonais qui en 1980 échappent aux serres du totalitarisme rouge de Jaruzelski pour se jeter dans les bras de l’église catholique, regardez les peuples arabes qui virent leurs tyrans pour flirter avec le risque islamique… Regardez le peuple de France qui débarque Sarkozy, il y a deux ans pour, aujourd’hui, confondre Marianne et Marine… Et bien sûr, le peuple ce n’est pas sa faute, hein ? On l’abuse le pauvre, on ne lui dit pas ce qu’il veut entendre…

Moi, je le dis je n’ai plus la « culture de l’excuse » propre, soi-disant, à mon camp politique, fini, terminé, kaput la béatitude devant le peuple…

Mais, attention, ce coup d’arrêt à la mansuétude, je l’applique de suite au camp d’en face, celui qui veut brader la République et ses valeurs et je lui crache ma haine de ses idées politiques à la figure, comme certains ont su le faire en 1940 !

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Droits de suite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s