DECODA EST CHARLIE !

BILLET D’ACTU

DECODA est CHARLIE ! 

Ce billet du 8 janvier 2015 est accessible sur le blog en Rubrique « Billet d’actu »

Publicités

12 Commentaires

Classé dans Accueil

12 réponses à “DECODA EST CHARLIE !

  1. Commentaire proposé par Wanda Diébolt et publié en son nom :

    « Voltaire, Dictionnaire philosophique,
    article « fanatisme ».

    « Les lois et la religion ne suffisent pas contre cette peste des âmes; la religion, loin d’être pour elles un aliment salutaire, se tourne en poison dans les cerveaux infectés.
    Les lois sont encore très impuissantes contre ces accès de rage; c’est comme si vous lisiez un arrêt du conseil aux frénétiques.(…) Que répondre à un homme qui vous dit qu’il aime mieux obéir à Dieu qu’aux hommes, et qui, en conséquence, est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant?
    Ce sont d’ordinaire les fripons qui conduisent les fanatiques, et qui mettent le poignard entre leurs mains. Ils ressemble à ce Vieux de la Montagne qui faisait, dit-on, goûter les joies du paradis à des imbéciles, et qui leur promettait une éternité de ces plaisirs dont il leur avait donné un avant-goût, à condition qu’ils iraient assassiner tous ceux qu’il leur nommerait. Il n’y a eu qu’une religion au monde qui n’ait pas été souillée par le fanatisme, c’est celle des lettrés de Chine. »

    Ecrit en 1764. »

  2. Bravo François, je suis abasourdi comme nous tous. Je lisais Cabu dans Pilote des années 60 (le grand Duduche) et Wolinski ensuite dans Hara Kiri. J’avais rencontré Bernard Maris à la comédie du Livre à Montpellier il y a 3 ans, il m’avait gentiment dédicacé un livre d’économie…
    Cela doit nous renforcer dans le soutien à la politique étrangère de Hollande de lutte contre l’islamisme intégriste au Mali, en Irak et en Syrie, sans pour autant faire d’amalgame avec les français musulmans, dont l’immense majorité ne se reconnaît pas dans cette barbarie et les aider à s’intégrer dans notre pays.
    Bruno

  3. Jean-Michel ACCHIARDO

    Merci François : je guettais ta réaction ! Magnifique !
    Et puisqu’il faut être clair : je hais les religions, si hypocrites et avilissantes. J’enrage : je ne pardonne rien aux croyants ; je les plains.

    • Merci de ton soutien ami du bout du monde !
      Et puisque le système m’assigne le rôle de modérateur… je dirai, en parodiant le grand Georges, qu’il y a quand même quelques croyants qui ne se conduisent guère plus mal que s’ils étaient mécréants…

  4. PETRILLI

    Je ne sais pas si RSF inclut la France dans les 8 pays. Il faut préciser que le statut de l’Alsace-Moselle reconnait le délit de blasphème . L’article 166 du code pénal local ( hérité de la législation allemande ) énonce « Celui qui aura causé un scandale en blasphémant publiquement contre Dieu par des propos outrageants, ou aura publiquement outragé un des cultes chrétiens ou une communauté religieuse établie sur le territoire de la Confédération et reconnus comme corporation, ou les institutions ou cérémonies de ces cultes ou qui, dans une église ou un autre lieu consacré à des assemblées religieuses, aura commis des actes injurieux et scandaleux, sera puni d’un emprisonnement de trois ans au plus. ».
    La Ligue de défense judiciaire des musulmans (LJDM) dirigée par l’ex-avocat Karim Achoui ( radié du barreau pour condamnation pénale) a saisi cette « verrue » dans notre droit pour traduire Charlie Hebdo devant le tribunal pour délit de blasphème . La 1 ère audience a eu lieu le 17 février 2014 à Strasbourg. Elle visait la « Une » du 10 juillet 2013 intitulée  » Le coran c’est de la merde , çà n’arrête pas les balles ». Cette « Une » dénonçait une tuerie qui avait eu lieu en Egypte.
    A ma connaissance le jugement n’est toujours pas prononcé.
    S’il y avait des raisons, parmi d’autres, de supprimer ce statut dérogatoire à notre République qui se proclame Une et Indivisible en voilà un supplémentaire !…

    Je saisis cette opportunité pour poser une question à tes amis juristes pénalistes.
    Aujourd’hui n’importe quel sinistre mollah ou ayatollah peut lancer une fatwa appelant à l’assasinat d’un être humain n’importe où sur le globe. Quand il s’agit d’un de nos concitoyens qu’est ce qui empêche les autorités politiques ou judiciaires de porter plainte contre ces individus pour incitation à la haine et au meurtre? Qu’ensuite un juge d’instruction soit saisi et un mandat international lancé via Interpol ? Outre l’interrogation sur son efficacité Il y aurait au moins une dimension symbolique .Ce serait l’affirmation que notre République a décidé de prendre l’offensive et ne plus rester sur la défensive dans la crainte d’un attentat ?
    Si l’état de notre droit ne le permettait pas alors une modification législative est-elle envisageable ?

    • Jean,
      Tu as raison, ce maintien du délit de blasphème en Alsace Moselle est un véritable scandale ! On doit à CHARLIE d’y mettre un terme ! L’Alsace Moselle est la République, il faut sortir cette exception scandaleuse de notre droit. Pour répondre à ta question sur l’étude de Reporter Sans Frontière, à ma connaissance, elle n’a pas compris la France dans les huit pays épinglés au sein de l’UE.
      Sur ton autre question sur les « fatwas » des cinglés, très intéressante, je pense que Bruno Bertrand, magistrat de cour d’Appel, doit pouvoir y répondre. je m’en vais l’en saisir immédiatement !
      Amitiés

  5. Sur la question des fatwas, je ne suis pas un pénaliste, mais la question qui se pose est celle de la compétence internationale de la juridiction française saisie. Sous réserve de recherches plus approfondies, le juge français peut être saisi d’une infraction commise en France ou de plusieurs infractions dont l’une a été commise en France, ainsi que des infractions commises par des français à l’etranger ou dont un français a été victime a l’ètranger. Outre les crimes contre l’humanité ou crimes de guerre via le Tribunal Pénal International de La Haye. Pour une fatwa prononcée en Iran contre un iranien à l’étranger ( exemple Salman Rudhdie en Suéde) le juge francais ne serait pas compétent. Ensuite se poserait la question de l’application du droit français ou du droit étranger concerné. Tout celà n’est pas simple mais un cabinet d’avocat spécialisé et militant avec une association pourrait peut etre établir une veille juridique pour lancer des procés quand une possibilité se présente (en gènèral sur Paris en fonction des règles de compètence territoriales internes parfois spècifiques).
    Laïquement vôtre,
    Bruno Bertrand

    • ok merci
      c’est en effet très compliqué mais, à ton avis, est ce qu’une fatwa d’appel au meurtre prononcée depuis l’étranger par un étranger contre un français accessible sur un site depuis la France pourrait faire l’objet de poursuites en France du fait qu’un français serait visé et qu’un site la mettrait à disposition en France ? peut on faire cesser l’accès à cette infamie ?
      de la même façon les documentations accessibles en France sur le net pour le parfait petit djiadiste peuvent elles être empêchées d’accès en l’état du droit ?

  6. Tant que j’y suis, comme les assassins de CHARLIE se sont fait dégommés par les policiers et gendarmes de la République, qui ont ainsi exaucé leur voeux de mourir en martyrs, je pense qu’à cette heure ces crétins viennent de se rendre compte que la promesse des 300 vierges était une grosse arnaque….
    Pour le délit de blasphème en Alsace-Moselle, je pense qu’il faudrait lancer une pétition nationale.
    JE SUIS ENCORE PLUS CHARLIE !

  7. Concernant les Fatwa, pour faire simple et en l’absence de conventions internationales ou de traités applicables (à apprécier pays par pays..) un français menacé de mort (dès lors qu’il est identifié ou identifiable) depuis l’étranger, doit pouvoir porter plainte. Mais en ce domaine, par dérogation au droit interne français, il ne peut pas déclencher l’action publique par sa constitution de partie civile, seul le Ministère Public peut engager des poursuites. Reste au législateur la faculté de modifier ce régime légal qui visait surtout à respecter la souveraineté des autres Etats ou à faire une exception en matière de terrorisme ?
    Bruno

  8. Autre réflexion personnelle sur l’affaire de Charlie Hebdo : Est-ce vraiment l’Islamisme revendiqué le fond du problème ?
    Je me réfère au film de Louis Malle : « Lacombe Lucien » (1974). Le cinéaste décrivait un processus qui a également existé durant la guerre d’Algérie, où des jeunes apparemment dans la norme, bien qu’en échec personnel souvent (complexes de personnalité ou handicap physique, intelligence médiocre, études interrompues, qualification professionnelles réduites, etc.;) au hasard d’une rencontre : la Milice en 1944, l’armée qui torture en 1957, etc.. s’enrôlent de façon absolue, irréfléchie (qui en juin 1944 pouvait raisonnablement parier encore sur une victoire des Nazis ?) sachant ou inconscient de risquer leur vie. Ils jouissent alors de la considération (par la peur qu’ils engendrent) de gens de leur entourage qui ont toujours manifesté leur supériorité physique, morale ou intellectuelle, sur lesquels ils détiennent droit de vie ou de mort par les armes et l’organisme qu’ils on,t ralliés. Cette revanche, l’abus de puissance y compris par le sadisme ou le viol (cf les esclaves sexuelles de Daesh en Irak et Syrie) les attire et les conduit à la mort, après avoir joui (dans tous les sens du terme) de leur situation exceptionnelle par rapport à la vie qu’ils avaient avant. Ils se convainquent d’autant plus facilement de la doctrine qui sert de support à leur ascension sociale (Anarchisme à la bombe au XIX° siècle,Nazisme, Islamisme ou tout autre) qu’ils ont en général une intelligence limitée, une culture et un esprit critique inexistants.
    Dès lors ne nous trompons pas de cible, le problème ne vient pas du Coran, mais de notre incapacité à empêcher ce genre de dérives de s’installer (en Afghanistan dans les années 1990, en Irak et syrie actuellement) qui vont immanquablement attirer des jeunes de tous les pays et pas seulement de France, pour les mêmes motifs.
    La solution se trouve donc là-bas et contrairement à ce que pense Michel Onfray, nous avons l’obligation de nous impliquer pour y mettre fin, ainsi qu’au problème Palestinien, à l’origine pour beaucoup, de ces mouvements qui revendiquent une injustice (réelle mais qui ne les concernent pas au premier chef) pour justifier leur barbarie.
    Avec tout mon respect pour les avis différents des blogueurs, que je m’engage à ne pas menacer de mort..
    Bruno Bertrand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s