Le coup du foulard…

Billet archivé en rubrique « Billets d’Actu »

Publicités

6 Commentaires

Classé dans Accueil

6 réponses à “Le coup du foulard…

  1. On voit bien l’influence de la conception américaine du droit sur le droit européen : la liberté religieuse doit primer sur toutes les autres. Ce qui bien évidemment, comme vous l’avez bien écrit, nous envoie dans le mur. il serait temps que l’Europe affirme résolument la suprématie du droit sur les préceptes religieux.

    • En effet, chère Martine, vous avez raison politiquement de formaliser ainsi.

      Mais juridiquement hélas la CEDH, elle, considère que c’est notre droit qui conduit à sa décision. On voit bien la perversion a-laïque qui s’attache à son analyse puisqu’elle intègre à notre droit par une lecture exagérée de ses principes (article 9, 1 et 2 de la Convention que nous l’avons chargée d’appliquer) le principe d’une liberté d’expression des opinions religieuses qui commence à primer dans sa jurisprudence sur tous les autres principes de liberté ou d’ordre public.
      Après l’affaire de l’ONU et de son comité théodule, cela commence à faire beaucoup. Si nos dirigeants, nos élus, nos élites et nos médias croyaient encore à nos principes républicains ils s’ingénieraient à dénoncer cette dérive à l’anglo-saxonne et proposeraient d’assortir nos engagements internationaux conventionnels (Pacte ONU ou Convention CEDH) de réserves d’interprétation destinées à préserver nos conceptions laïques et républicaines. Le dépôt d’une réserve sur une convention internationale est a priori possible à tout moment. C’est un acte unilatéral manifestation de la souveraineté des Etats et qui n’est pas soumis à l’approbation des autres parties. Mais il faut vérifier pour chaque Convention ou Pacte les modalités qui y ont été prévues.
      A suivre donc pour le jour où la lucidité et le courage reviendront dans l’honneur démocratique bien entendu, hors donc de toute hypothèse d’extrême droite !

  2. Jean-Michel

    La CEDH nous fait un « grand pont » ! Ce contournement est scandaleux ! Je suis un peu désespéré devant tant de lâcheté… Devrons-nous en quelque sorte capituler ?
    « Croire en la vie, en la justice, en la chance n’est pas la meilleure chose à faire, rien n’est plus blessant, plus lourd, plus décevant à porter que la vie, rien n’est plus factice que la justice, rien n’est plus trompeur que la chance, ce sont de vaines attentes qui entraînent désillusions, injustices et ruines. » Boulem Sansal – Le train d’Erlingen- p. 105

    Que nous reste-t-il ? Les « tacler » systématiquement et leur casser la jambe !

    • Cher JM,
      Ah oui, très bien l’idée du grand pont complémentaire du coup du foulard ! Là les non footeux risquent d’être définitivement largués…
      Très bien aussi l’idée des tacles ! Et les plus sévères et DECODA s’y emploie !
      Mais ce doit être dans les règles afin nous même de pouvoir les leur appliquer sans faiblesse et jusqu’au carton rouge au besoin en les excluant de notre espace. Sinon c’est la violence et la guerre civile et ils ont gagné puisqu’ils la souhaitent…

      On ne peut rien sortir des têtes, surtout celles des esprits simplistes ou abrutis par des dogmes extrémistes (des « consciences mystifiées » par une idéologie religieuse aurait dit Marx), mais on peut interdire l’expression de ce qui est contraire à nos principes et valeurs fondamentaux, ce qui est le cas de l’islam radical et de sa foutue charia, idéologie de m… pour foutraques.

      Alors, appliquons donc ce qu’a décidé la CEDH elle même quand elle raisonnait encore d’équerre puisqu’elle a décidé il y a une quinzaine d’années que l’islam radical et la charia se situaient hors du champ de protection des valeurs et principes de la convention européenne. Qui s’en souvient ?
      Traitons donc cette doctrine religieuse radicale, cette engeance funeste, comme nous avons traité le nazisme en interdisant ses signes, insignes et emblèmes et poursuivons ceux qui enfreindront cette interdiction ! Qui en aura le courage tant nos élites, élus et médias sont veules ?
      Quant à Sensal je suis surpris par le pessimisme de sa citation qui me fait peur tant elle semble se diriger tout droit, en récusant la vie et la justice (outre le hasard/chance), vers le ciel comme seul salut !
      Mais je me trompe peut être…

      • Jean-Michel

        Non non, Sansal est toujours aussi intransigeant à l’égard des religions : il traite Moïse, Jésus et Mahomet de « têtes d’affiche de la tragédie humaine » et dès la page suivante dézingue avec brio la prière !
        Sortie de son contexte cette citation pouvait en effet surprendre. Elle disait en quelques mots toute la fiction de la vie et c’est ce que j’ai ressenti, ce désespoir, à la lecture de ton article.
        Voilà pourquoi je l’ai citée.
        Mais restons sur l’essentiel, ton article, cher François.

        • Ouf ! J’ai été inquiet pour Sensal mais ce fut le fait d’une citation extraite de son contexte… Je préfère ça;
          pour le reste, faisant aussi assaut de compliments, l’essentiel est la perception du lecteur et la tienne est intéressante car elle formalise ce désespoir qui nous étreint face à tant de bêtise devant le mal absolu…
          à quoi bon même s’insurger dans DECODA ou ailleurs tant les dégâts sont immenses…
          tout ça n’est ce pas pisser dans un violon ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s