La pensée laïque et sociale a perdu un de ses phares…

Avec la disparition de Laurent Bouvet, Fondateur du Printemps républicain

Pour mon titre, j’aurai pu écrire « La gauche laïque et sociale… », mais finalement j’ai choisi « La pensée… » sans doute parce qu’il est presque devenu inconvenant d’accoler « laïque et sociale » à ce qu’il reste de la gauche et parce que c’est un plus bel hommage que de rattacher Laurent Bouvet à un mouvement de pensée plutôt qu’à quelque chose qui au fond s’est perdu et qui n’existe plus, ce qu’il avait bien compris avant beaucoup.

Laurent Bouvet est mort emporté par une maladie qui porte un joli nom, Charcot qui peut inviter au voyage grâce à Jean-Baptiste, mais qui est une peau de vache qui vous réduit à néant physiquement et neurologiquement avant de vous emporter selon Jean-Martin.

Laurent Bouvet, lui, dont les analyses distillaient la lumière, a réussi par sa disparition à illuminer même Thomas Legrand, ce chroniqueur très gauche bobo – la gauche qui a choisi la défense de toutes les minorités de la bande passante plutôt que la défense du peuple et qui, donc, a perdu ce dernier – Thomas Legrand qui ce matin s’est vu sur France Inter comme frappé par l’esprit en découvrant les deux mâchoires de la « tenaille identitaire » si bien théorisée par Laurent Bouvet.

Tenaille identitaire dont le bien fondé est venu aux yeux de Thomas qui a vu et qui, donc, d’un coup a cru… Lui qui n’a souvent eu de cesse de ranger les républicains laïques un peu exigeants, tel Laurent Bouvet, dans une de ces mâchoires, celle des réacs, la mâchoire des Le Pen, Zemmour, voire Ciotti.

Ledit « Legrand », le mal nommé, sans même s’en rendre compte se rangeait ainsi de facto par son jugement sur les laïques authentiques – ceux qui n’accolent pas d’adjectif au mot « laïcité » – dans le camp de l’autre mâchoire identitaire, celle des islamistes, des islamo-gauchistes, des adeptes du Woke et de la Cancel culture, celle de toute la flopée opportuniste ou bêtasse de leurs alliés objectifs.

Car les républicains laïques, tel qu’était Laurent Bouvet, sont tout à l’opposé de ces deux mâchoires. Ils sont à la juste place, la seule qui vaille pour un républicain attaché à l’universalisme qui ne veut pas notre anglo-saxonisation communautarisée. Laurent Bouvet refusait résolument l’une et l’autre de ces mâchoires quand d’autres à gauche se vautrent avec la seconde tandis que la droite, elle, copine avec la première. C’est semble t-il tout ce que vient de découvrir le très saint Thomas… Laurent soit loué, et même à titre posthume. Legrand, c’était et cela restera Laurent Bouvet…

Mais inutile de rajouter davantage de preuves sur le cercueil de Laurent Bouvet, lui qui l’avait si bien compris jusqu’aux causes les plus lourdes, profondes et durables de cette fracture entre deux gauches irréconciliables. Mieux vaut lui rendre hommage en vous livrant quelques unes de ses plus belles contributions, interviews données en précurseur de beaucoup de ce qui est advenu depuis et accessibles plus facilement que ses ouvrages dans le monde pressé qui est le nôtre.

Sur la gauche qui a perdu le peuple, le « pourquoi et le comment »et dès 2012 :

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/le-peuple-est-devenu-un-probleme-pour-la-gauche_1402003.html

Sur la tenaille identitaire à propos de l’âge qui en porte le nom :

Ajoutons la médiation de Marianne qui vient de lui rendre hommage :

Et, puis, pour conclure quelques mots empruntés au bel hommage donné par Philosophie magazine sur un mode camusien (merci à Christian L. qui me l’a amicalement communiqué) :

Extrait du billet de Martin Legros dans Philosophie magazine du 21 12 2021

« C’est un sentiment d’émoi profond que j’ai ressenti samedi dernier – et qui continue de m’habiter – depuis que j’ai appris la mort du politologue Laurent Bouvet, fondateur du Printemps Républicain, à 53 ans. J’avais déjà été saisi par l’annonce qu’il avait faite, quelques semaines plus tôt, sur Facebook, de son retrait de la vie publique. Dans un post sobrement intitulé “Fin de partie”, il déclarait avoir été diagnostiqué un an plus tôt porteur d’une sclérose latérale amyotrophique, une maladie neurodégénérative plus connue sous le nom de “maladie de Charcot“ – un mal qui l’avait depuis privé de l’usage de ses membres et de la parole ! “J’ai toujours refusé d’en faire état publiquement, écrivait-il, car je ne voulais pas que la maladie me définisse.”

Prenant congé des réseaux sociaux où il avait ferraillé sur tous les tons au service de ses convictions républicaines contre les dérives idéologiques de l’islamisme et du “wokisme”, et contre l’accueil qu’une certaine gauche réservait à ces mouvements, il écrivait à ce propos : “J’y ai beaucoup ri, je m’y suis souvent énervé, j’en ai même parfois abusé”, et concluait, polémique jusqu’au bout avec ses adversaires : 

“Pour le reste, j’aurai essayé de m’en tenir à cette phrase de mon cher Marc Aurèle : ‘Une excellente manière de te défendre d’eux, c’est de ne pas leur ressembler.’

Bouvet c’était les mots, la voix, mais c’était aussi le verbe en action.

Alors, pour cela, par les temps qui courent il n’y pas cinquante voies possibles dans notre paysage politique ; en fait on n’en voit plus qu’une seule pour agir et ancrer la défense des idées d’une gauche laïque et sociale dans une action résolue; Laurent Bouvet avait présidé à sa naissance :

https://www.printempsrepublicain.fr/#acturs

Alors, allez-y voir…

1 commentaire

Classé dans Accueil

Une réponse à “La pensée laïque et sociale a perdu un de ses phares…

  1. Tribune publiée dans Marianne sur un homme libre qui ne concédait plus rien aux logiques d’appareil, aux âneries idéologiques
    https://www.marianne.net/agora/tribunes-libres/laurent-bouvet-tu-peux-compter-sur-tes-heritiers-tes-fideles-tes-amis
    C’est pour tout cela qu’on était et qu’on reste derrière Laurent Bouvet !
    On ne lâchera rien et cela conditionnera les choix électoraux que l’on aura à faire en 2012

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.