Alors là, bonjour le caca !

Hamon en tête au premier tour ! Grâce à Peillon qui a piqué des voix à Valls, juste ce qu’il fallait c’était sa mission. Et Montebourg, ce saltimbanque, qui soutient Hamon pour le second tour. Hamon le candidat du revenu universel… mais dans un seul pays ! On est propre, nous les républicains progressistes, mais réalistes.

On aura tout vu et on a une envie folle de tout plaquer pour Macron, là de suite ! Dernier espoir d’empêcher la droite de semer la désolation sociale ?

NON ! Il est encore trop tôt. Il reste un tour dimanche prochain et Valls peut encore gagner avec un réveil et une mobilisation. Un sursaut quoi, juste pour quelques points. Ce n’est pas fini.

Et puis, Macron ne nous emballe pas. Pas sur son programme économique et social qu’on pourrait suivre, dix fois d’ailleurs plutôt que celui de Fillon. Non, pas là-dessus.

Sur la République, pour laquelle Macron n’offre aucune garantie suffisante, ni certitude de la fermeté indispensable par les temps qui courent et qui font peur. Bon bobo mondialisé, il est trop proche des anglo-saxons pour avoir été épargné par leur contagion. On le sent bien mou du genou d’avance sur la République et ses valeurs fondamentales, telle l’égalité homme/femme, qu’il faut pourtant défendre chaque jour face à ceux qui veulent les détruire et en portent l’ambition sous nos yeux, que beaucoup détournent ou ferment.

Un seul peut encore  « républicaniser » Macron, c’est Valls ! Si Valls gagne la primaire la voie est ouverte pour assurer entre eux deux une présence progressiste au second tour, face à Fillon ou à Marine  avec de bonnes chances de gagner. Ensemble, je les sens capables de s’en débrouiller.

Car si c’est Hamon qui sort vainqueur de la primaire, c’est fini, plié, adieu une alliance avec le centre, car une mélenchonite aussi sévère que lamentable le guette. Avec en face Fillon, et de l’autre côté Hamon, on revient au pire schéma droite gauche bien ringard qu’on ait pu connaître depuis trente ans. Comme si on n’avait rien  appris, rien retenu, rien compris.

Et les pauvres gens dans ce bazar, ils font quoi ? Ils comptent les conneries débitées de chaque côté du ring, outre leurs abattis. Non, non, ils foncent chez Marine encore plus et on ne pourra bientôt même plus les en blâmer.

Alors un seul mot d’ordre : allez voter dare-dare au second tour de la primaire  d’un bout de la gauche et votez VALLS de toutes vos forces et celles de vos parents et amis ! Pas d’autre choix, si on veut bien être sérieux.

Mais peut être que vous en avez rien à faire ? A vous de voir… Faudra pas se plaindre, on aura eu notre chance et, comme des glands, on l’aura laissée passer !

Il ne sera pas dit que ça aura été sans vous prévenir….

Publicités