Billet d’actu « indécence »

Le verrou de l’oppression a sauté en Lybie et l’Etat n’y existe plus. Depuis les côtes de ce pays, des gens par milliers fuient certains pays africains et du Moyen-Orient pour échapper à l’oppression, à la barbarie islamique ou plus simplement à la misère.

Ils s’entassent dans des rafiots de fortune « affrétés » par des exploiteurs de la situation qui leur pompent leurs maigres économies pour leur ouvrir un « droit » de passage vers l’Europe et la liberté. Certains y arrivent et sont sauvés à temps, d’autres se noient dans des naufrages abominables. Les fuyards se comptent par dizaines de milliers et les morts par milliers, hommes, femmes et enfants ! Une catastrophe humanitaire est en cours, même si l’Italie notamment est admirable dans ses capacités d’intervention et d’accueil.

Nos journaux de 20h en font leur « Une » sans relâche en cette mi-avril, et à juste titre tant la situation est critique au plan humanitaire. Mais l’indécence est de mise dans la présentation faite par les médias car, comme à leur habitude, ils amplifient les faits et n’évaluent surtout pas la juste proportion de ces flux migratoires, affolant les populations et accréditant ainsi les peurs les plus irrationnelles qui font le lit des blondes à veste brune.

De quoi s’agit-il en réalité ? Selon les chiffres officiels, que les médias donnent eux mêmes, dix mille personnes par mois affluent ainsi vers les côtes italiennes. Au total, cela représente donc cent vingt mille personnes par an. Et l’Europe serait submergée ? Il faudrait les laisser se noyer ? Elle en accueille très volontairement chaque année déjà plus de dix fois plus. Cela représente en fait pour chacun des 28 pays de l’Union européenne moins de cinq mille personnes. Donc, il s’agit d’une goutte d’eau dans les flux migratoires. Or, pour faire du scoop et du « sensass » quand ce n’est pas le lit de la fifille du gros nazi, on ne vous le dit surtout pas…

Autre indécence immonde, les crédits européens, puisque la réponse ne peut pas être supportée par les seuls pays du sud de l’Europe qui sont en première ligne, ont été réduits de 9 millions d’euros annuels (programme « Mare nostrum ») à 3 millions d’euros (programme « Triton »), soit encore, pour chacun des 28 pays, un passage de 300000 euros annuels (chiffre déjà pathétique) à 100000 euros chaque année par pays (chiffre ridicule)! Quelle honte de la part du continent première puissance économique mondiale. 100000 euros par pays et par an, vous vous rendez compte de ce que ces fumiers de petits comptables européens champions du dada « anti dépense publique » ont fait ?

Alors, vieille Europe réveille toi ! Réagissons, c’est le moment d’oublier les fantasmes de l’extrême droite et ses petits comptes d’épiciers et de montrer qui nous sommes vraiment : les descendants de ceux qui livraient les juifs à l’occupant nazi ou de ceux qui, au risque de leur vie et même s’il n’y avait plus grand chose à manger, les cachaient pour les sauver ? Si nous sommes encore humains, le choix doit être vite fait. Mais, au fond, la grasse Europe et ses citoyens repus qui sont prêts à se donner de nouveau à la peste brunâtre, le sont ils encore, humains, avec leurs « beaux » esprits complètement lepénisés ?

Nous, ici, on est partisan que l’Europe mette tous les moyens nécessaires pour sauver tout ce qui doit l’être sans que le coût entre en ligne de compte, puisque nos pères, eux, en semblables circonstances y engageaient même leur vie. Et dans cette quête de justice, par la force armée au besoin en coulant préventivement les rafiots des fumiers qui exploitent la misère. Et même si quelques unes de ces ordures partent par le fond par la même occasion. Ils sont comme chez nous au bon vieux temps des chantiers de la jeunesse du papa de la fifille, dans le camp du marché noir, des exploiteurs, bref les profiteurs collatéraux de la barbarie. Pour eux, aucune compréhension ni pitié !

Et alors, les amis, que croyez vous que l’Europe fît en ce jeudi 23 avril ? Elle a, dans son immense générosité, décidé de multiplier par trois le budget de sauvetage, c’est à dire de revenir au montant du programme « Mare Nostrum » qu’elle avait divisé par trois… et de saisir l’ONU sur une intervention militaire contre les négriers libyens. Aucune décision collective de répartition de l’accueil des réfugiés dans les 28 pays de l’Union ! S’y ajoutent tout juste, les initiatives de certains pays, comme la France, qui met plusieurs bateaux dans l’opération et propose d’accueillir un quota de réfugiés.

Bref, une fois de plus on le vérifie, mais là le rouge de la honte au front, à 28 pays souverains on n’ajoute que des égoïsmes les uns aux autres, de basses tactiques pseudo géopolitiques les unes aux autres, et on ne décide de rien qui vaille, même en circonstances exceptionnelles. On ne produit qu’une Europe en panne et on fait le lit des souverainistes.

Raison de plus pour balayer cette Europe bloquée sur ses souverainismes rétrogrades ou de pacotille et, vite, passer à la vitesse supérieure à quelques pays, bien décidés à sortir de cette médiocrité innommable. On en reparlera, mais, ici et dès lors, puisque l’humain doit être placé au centre de toutes choses, notre religion est faite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s