Brèv’vertes n°5

Les « Brèv’vertes » de DECODA 45, la rubrique animée par Lucas[1]

 

Cette rubrique souhaite apporter de l’eau (ou ce qu’il en reste) au moulin des informations traitées en une ligne dans les bandeaux des chaînes continues. Comprendre les liens entre les mobilisations, entre les idées, entre les phénomènes climatiques isolés afin d’en dégager une réflexion globale, tel est l’objectif de ces « brèv’vertes ».

J’aurais pu vous parler du référendum pour la construction de Notre-Dame-Des-Landes… Mais le but des Brèv’vertes étant de dégager une réflexion globale, et même une réflexion tout court, je ne pouvais décemment pas aborder le sujet, simple obligation déontologique. Il est en effet difficile d’établir une réflexion sur du néant (tous bords confondus).

Au menu donc, niveau intellectuel surdéveloppé : des abeilles, du glyphosate, de l’avion et toujours de la COP ! Pas de schiste pour le moment, on attend la légalisation.

  • Maya n’est pas un cas… La fin des abeilles est-elle proche ? Ce n’est pas un constat si alarmiste que ça… Le nouveau projet de loi « pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages » (pourquoi l’avons-nous abandonné me direz-vous!) vise à interdire l’emploi des néonicotinoïdes, les pesticides nocifs pour les abeilles, mais aussi pour le reste des insectes pollinisateurs. Sauf que rien n’est jamais aussi compliqué que lorsqu’il existe un danger immédiat.

Du coup, cette interdiction prendra effet à partir du 1er septembre 2018, mais pas pour tout le monde…. Certains (suivez mon regard) bénéficieront de dérogations jusqu’au 1er juillet 2020. Mais bon, ça va, seulement 300 000 colonies d’abeilles sont tuées chaque année, on n’est plus à quatre ans près. Surtout que les ventes de néotocitvsfrizsnbftoïdes n’ont jamais été aussi élevées, passant de 387 tonnes en 2013 à 508 tonnes en 2014. De toute façon, il n’y a qu’1/3 de l’alimentation mondiale qui dépend de la pollinisation, donc il reste de quoi faire… On peut se réjouir quand même ? OUI !!!! Parce que le préjudice écologique fait son entrée dans le Code Civil, parce qu’une Agence Française de la Biodiversité va être créée en regroupant plusieurs entités, et parce que la mobilisation continue ![2]

  • Ça empeste icide ! Le glyphosate est le pesticide le plus utilisé au monde (800 000 tonnes par an) et est produit par Monsanto. Est-ce que c’est mauvais ? Difficile à dire tellement tout et son contraire ont été dit… Ce qui est sûr, c’est que le débat se concentre autour du renouvellement de l’autorisation de la substance sur le sol européen[3] ; que la Commission européenne à prolongé l’autorisation provisoirement pendant encore 18 mois face à l’abstention des pays majeurs ; que la société civile s’est complètement saisie du sujet pour faire entendre ses revendications, ce qui n’était pas forcément prévu par les membres de la Commission. En 2015, la substance a été déclarée « cancérogène probable » par le Centre International de Recherche sur le Cancer, qui dépend de l’OMS. Pour autant, toutes les autres évaluations, qu’elles soient française, allemande, européenne ou internationale concluent que la substance n’est « probablement pas cancérogène »[4]… Le brouhaha médiatique qui accompagne chaque nouvelle information masque le réel problème : repenser les modes de production de l’agriculture et plus généralement faire évoluer le monde agricole vers une gestion raisonnée et raisonnable. Tant que les gros paysans et les petits paysans s’affronteront, et que les politiques alimenteront ce conflit, le glyphosate continuera d’être le venin du serpent de mer européen, mais que seule la morsure sera fatale, comme le disait d’ailleurs Lao Tcheu, philosophe ardéchois.
  • COP, un ouragan ! La France a ratifié l’Accord de Paris ! Et oui, toujours lui ! En même temps, il restait juste à Hollande à signer le décret de promulgation après la ratification par le Parlement le 8 juin dernier, c’est fait ! Et pourtant, on est passé après d’autres pays, comme la Hongrie ! Si si, ceux qui ont voté pour un nazi ! Allez j’arrête les rimes, c’est fini ! Parce que la France est le premier des grands pays industrialisé[5], et du coup ça me casse ma prose.

Et sinon, on parle d’un avion qui se pose ? Pourquoi pas, étant donné que le suisse Bertrand Piccard a réussi le premier vol transatlantique avec pour seul carburant l’énergie solaire, bouclant ainsi son tour du monde entamé il y a plus d’un an. C’est technologiquement monstrueux… Un peu comme l’équipe de France, qui m’oblige à abréger mes Brèv’vertes pour la finale !

ALLEZ LES BLEUS !

« L’optimisme est dans l’action! », fondateur des Brèv’vertes.

 

Notes de bas de page

[1] Master2, Sciences Politiques-Relations Internationales, Parcours Francophonie et Mondialisation, Spécialité Développement Durable et Economie Sociale et Solidaire; Université Jean Moulin, Lyon 3, toujours en recherche d’emploi…. même s’il est en service civique dans une association qu’on salue en rubrique « Blogs amis », à bon entendeur salut !

[2] http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2016/06/22/les-deputes-se-prononcent-sur-l-epineux-dossier-des-pesticides-tueurs-d-abeilles_4956095_1652692.html

[3] http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/06/01/sursis-de-dix-huit-mois-pour-le-roundup_4930354_3244.html?xtmc=glyphosate&xtcr=10 

[4] http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/06/23/glyphosate-et-si-tout-n-etait-qu-un-theatre-d-ombre_4956640_3232.html

[5] http://www.lemonde.fr/cop21/article/2016/06/15/cop-21-hollande-ratifie-l-accord-de-paris-sur-le-climat_4950719_4527432.html

 

Publicités