« DECODA est CHARLIE ! »

L’horreur est absolue. La peine est immense. L’indignation et la colère difficiles à contenir. Les mots paraissent faibles et même impuissants…

Mais il le faut, il faut écrire en mémoire, quelques un(e)s m’y ont pressé. Alors, je vais le faire avec ma plus belle résolution en ce début d’année : dire les choses, sans ambages, telles qu’elles sont, tant pis pour la « bien pensance », les convenances les plus convenues et les plus hypocrites, qui débarquent toujours en pareille situation et pour se mettre au premier rang. Ceux qui sont morts à CHARLIE n’auraient pas manqué d’en ricaner, on leur doit de ne pas l’oublier.

Cabu, Wolinski, on a perdu des amis d’esprit de plus quarante ans et de la plus belle période, celle d’après 68, celle des années des idées gauchistes sympathiques, avant qu’elles ne dévient dans la violence, celle des années des espoirs les plus fous.

Et les autres assassinés bien sûr, Charb, Tignous, Honoré, plus jeunes, porteurs de l’avenir du rire politique sans concession et Bernard Maris qu’on aimait tant… et les policiers de la République, tous abattus comme des chiens. Quelle tristesse. Ils ont tous rejoint le professeur Choron, Reiser et Cavanna.

A CHARLIE, ils étaient totalement libres de leur expression. Leurs tueurs et leurs alliés objectifs veulent rétablir le délit de blasphème en France[1].

A CHARLIE, Ils étaient fondamentalement laïques et anticléricaux. Leurs assassins et leurs alliés objectifs veulent un état théocratique ou une emprise encore plus importante des religions sur le corps social et dicter nos comportements. On ne laissera jamais faire.

La déviance intégriste islamiste, ou celle de certains au sein de la « Manif pour tous », l’ambition des religions à régenter nos vies et leur prosélytisme, insupportables, nous montrent qu’il est essentiel en fait d’être tout ce qu’était CHARLIE.

CHARLIE était, et est, sur les valeurs républicaines et sur une laïcité intransigeante. Rien à voir avec les petites ou grandes tentatives des prosélytes de faire leur épandage religieux. Rien à voir non plus avec les petites et grandes lâchetés de nos élus, dans leur connivence avec les élites religieuses… dans un pays dit de séparation des Eglises et de l’Etat depuis plus d’un siècle.

Il n’y a pas plus d’avenir pour nous dans l’occident chrétien que dans l’islam[2]. Dans islamisme, il y a islam et puisque le premier est la «maladie infantile» du second n’en déplaisent aux bien pensants, ce dernier n’est pas innocent. Comment pourrait être complètement innocente une religion qui a pour ambition, certes historiquement comme d’autres mais pour elle de manière assumée encore en ce XXIème siècle, de maintenir en soumission la moitié féminine de l’humanité ?

Ne vous y trompez pas cependant, la liberté de conscience (et une de ses expressions la foi individuelle chrétienne, musulmane ou autre, quand elle en reste à la sphère privée ou aux lieux de culte et en respectant les principes républicains) est innocente et doit être défendue autant que la liberté de CHARLIE. Comme, je n’ai aucun doute, le dirait CHARLIE !

Aussi, reprendre et porter haut le flambeau de CHARLIE c’est crier, là, de suite « Nous sommes tous CHARLIE», certes, comme tous le font depuis hier de manière assourdissante et formidable…

Même quand ils n’en faisaient rien avant hier…

Même, de manière risible et pitoyable, quand il s’agit pour certains de certains des ennemis de nos amis assassinés.

Mais cela ne suffit pas. Trop fastoche. « Etre CHARLIE » cela a un prix, ce n’est pas gratuit, inodore et indolore. Il faut être CHARLIE jusqu’au bout. Comment mieux rendre hommage aux martyres de la liberté qu’avec leur seule arme, le rire au bout de leur plume, le rire au bout de leur crayon, leur rire ?

Je ne sais pas dessiner, mais je vois bien la scène avec un délicieux dessin de Wolinski, ou de Reiser… impertinent et provocateur à souhait, pour la liberté d’expression.

DECODA CHARLIE, nique le prophète, juste après s’être tapé le pape…

et c’est le grand rabbin qui fait les photos… pour Closer.

Salut et chapeau bas, CHARLIE, continue, on est avec toi !

Notes de bas de page

[1] Selon une étude de RSF d’il y a un an, 50% des pays du monde ont une législation anti blasphème ou assimilée et 8 pays de l’Union européenne sont dans le même cas… qu’attend on pour protester contre cette horreur pour la liberté et de prendre des mesures individuelles de boycott qui nous éviterons d’être complices…

[2] D’ailleurs, CHARLIE a fait l’objet de 14 procédures des intégristes catholiques, une seule de la part des fanatiques musulmans; mais ces derniers ont changé de registre en passant des tribunaux au crime et ils mènent désormais largement au score de l’horreur et de la barbarie comme le titre le journal L’équipe de ce jour…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s