DECODA n°27, 20/02/2015

Pour Claude,

Depuis le 11 février les « filles du calvaire » sont inconsolables et notre tristesse est très grande…

Salut à l’ami Claude Saget qui nous a quittés beaucoup trop tôt, d’un coup sans prévenir alors qu’on était loin. On ne t’oubliera pas, sacré vieux complice qui, toujours avec un grand sourire gourmand, jonglait si bien avec les grands arrêts…

Mais Claude n’était pas pour nous qu’un professionnel du droit administratif et du droit social, passé à la magistrature judiciaire, c’était surtout un homme à la gentillesse sans borne et, en trente cinq ans, on ne l’a jamais vu en colère et on ne se souvient pas l’avoir entendu élever le ton. S’il n’eut fallu pour cela commettre un délit, on eusse aimé pouvoir être jugé par lui.

Claude était aussi l’observateur, souvent amusé de son éternel sourire et d’un œil pétillant, de la tribu et des tribulations de sa chère Dominique. Il accompagnait, bonhomme et ravi, toutes les aventures, notamment artistiques, qui en naissaient, ne laissant à personne d’autre ce rôle chez lui paternel.

En hommage à sa pudeur qui était aussi exemplaire, DECODA s’est un peu retenu sur les gros mots ou les a assortis de … tout en veillant à les garder explicites car l’ami Claude n’avait rien d’un pudibond, il était simplement dans la retenue et la justesse, ce qui n’est pas pareil. C’est même le plus difficile face aux injustices de ce monde, j’en témoigne M’sieur le Juge !

 

SOMMAIRE

Edito

Les crétins et les hommes d’Etat…

Thème du mois

Pas de « Thème du mois », mais le parti d’en sourire…

Dernière(s) minute(s)

In concreto : l’austérité en Grèce

Nouvelle(s) affaire(s) pour Sarkozy

Les nouvelles du front bébête…

sont toujours des nouvelles d’effroi…

« Jeanne », l’affaire bigmillion du FN…

Chiffres clés

Les chiffres qui tuent…

Livre et pays musulmans…

Le(a) crétin(e) du mois

L’engeance « journalistes politiques »

Les élus de Lyon métropole qui se gavent

La p’tite biblio

Docu ciné

David Greaber

Bertrand Badie

« Si on arrive à convaincre les chinois que les c……. des djihadistes sont aphrodisiaques, dans pas dix ans on en est débarrassé ! » pour CHARLIE

 

Edito

Les crétins et les hommes d’Etat…

Hollande a été brocardé de toutes parts pendant deux années, traité d’indécis, d’incompétent, de chiffe molle, d’incapable, affublé de quolibets tout aussi péjoratifs les uns que les autres, que ce soit du nom d’un flan, au surplus médiocre, à celui de « capitaine de pédalo »… et, ce, par ses plus que médiocres adversaires ou « amis » politiques, mais aussi massivement par les médias qui s’en sont largement gaussés. Même si d’autres sont aussi caricaturés, il a été affublé d’une marionnette ridicule et demeurée, s’exprimant par onomatopées ou borborygmes, sans même parler de tous ceux qui ont piétiné sa vie privée…[1]

Mais, là, il faut bien le dire, maintenant qu’on a un peu de recul, quelle leçon donnée lors des évènements tragiques de ce début d’année ! De la dignité dans les comportements, de la justesse de décision et de ton. Un vrai chef d’Etat et à la hauteur d’une tragédie innommable, le père de la Nation dans ces moments terribles.

Chacun a fait implicitement la comparaison avec ce qu’aurait pu produire son prédécesseur après qu’on l’eut vu, comme un gamin indigne, remonter quatre rangs à la manif du 11 janvier pour être devant, avec les grands chefs, bien sous l’œil des caméras. A la place d’Hollande, foin de protocole, je l’aurai pris à côté de moi, main dans la main, mais Marine l’aurait aussi demandé… merde, impossible.

Mais, alors les benêts des médias, on aurait d’un coup un vrai chef ? Les évènements, telle la pierre philosophale, auraient changé le plomb balourd en or, que dis-je, en diamant brut ! Il faut être franchement un peu con pour croire à semblable baliverne. Face aux évènements, ou bien on a les qualités pour y faire face ou bien on ne les a pas, on le vérifie tous les jours dans la vraie vie, privée ou professionnelle. Même à la tête de l’invincible armada, un capitaine de pédalo ne gagne pas, il peut juste la saborder. Un flan lui, flageolle, fasseille, ne réagit pas et ne décide de rien quelles que soient les circonstances, pas de miracle !

Alors que là, pas du tout ! Tout juste, tout bon, le p’tit père de la Nation qui s’est dressée contre l’infamie. Alors, les amis, croyez vous qu’un seul d’entre eux, chez nos bons crétins des médias, ait battu sa coulpe ? Qu’il ait dit « zut on s’est trompé sur le bonhomme ». Non rien, tout juste ont ils concédé qu’il avait fait un sans faute de quelques jours, en quelque sorte une parenthèse enchantée… par le malheur. Et ils confirment leur crétinerie, tous éditorialistes confondus, après sa dernière conférence de presse, ni meilleure, ni pire que les précédentes (juste très bonne, comme les autres), il aurait enfin, soi-disant, d’après eux, enfilé son habit de chef de l’Etat…

Une vraie auto critique est impossible chez le « crétinus médiaticus », car il scierait alors la branche sur laquelle il est assis et ruinerait ainsi l’avenir de son discours.

D’ailleurs, ne nous en étonnons pas, les médias n’ont eu de cesse que de proclamer, moins de 48 heures passées après le 9 janvier et les cadavres de nos morts même pas enterrés, la fin de l’union sacrée pour que tout puisse continuer comme avant. Bref qu’ils puissent continuer à nous remettre leurs sondages dans le fion et en ressortir, à chaque fois, du bleu marine.

Ils pérorent sur le cumul des mandats des politiques, de plateau TV en plateau TV, de chez Calvi à chez Pujadas, ? Mais, ces canailles collectionnent les cachetons à un rythme et à des hauteurs de footballeur professionnel. D’ailleurs, ça commence à se voir que ce sont eux vraiment les médiocres, les crétins au demeurant, en plus, eux surpayés (salaires mensuels à 5, voire 6 chiffres non comptés parfois les cachetons « externes » ou les revenus de production).

Parlons leur donc aussi de la honte criminelle qui s’est attachée aux comportements de certaines chaines TV[2] qui ont mis la vie des otages en danger en livrant des infos en direct sous l’œil gourmand de leurs téléspectateurs voyeurs… et des terroristes barbares qui regardaient ladite chaine sur leur ordi portable… Voyous finis à BFM ou cons comme la pluie ! C’est au choix, mais il n’y en a pas d’autres.

Et tous les ânes décervelés qui appellent en direct, sans doute moyennant ou espérant quelques pépètes, et qui disent ne rien voir, ne rien savoir, bref comme les journalistes sur place !

Et bien moi je vous le dis, les médias sont en plus, même s’ils le nient, pour partie responsables de la situation de décrépitude républicaine de ce pays, car ce sont eux qui abêtissent adultes et enfants, dévoient les valeurs et diluent les concepts dans la soupe du miroir qu’ils présentent aux téléspectateurs, miroir de la médiocrité certes, mais au premier chef la leur propre, pas celle des autres.

Où sont les Pierre Desgraupes ? Où sont les Pierre Dumayet ? Où sont les Igor Barrère ? A la place de ces géants, on a des nains, Pujadas et Langlet. Responsables qu’ils sont de la situation délétère, oh que oui ! Au moins autant que les parents qui démissionnent et que ce putain d’Internet qui finit de décerveler les déjà bien démunis en leur faisant gober souvent n’importe quoi.

Responsables, oui, et infiniment beaucoup plus que l’école qu’ils accusent sur leurs plateaux. Que peut-elle faire notre école publique, contre eux et l’Internet réunis, soutenus par des parents crétinisés par leurs bons offices ? Une école, comme l’a si joliment dit Marianne, dont on n’attend plus qu’elle soit qu’un « centre de câlinothérapie et un forum de discussion » !

En revanche, à quand le procès du système médiatique ? Ils en écartent l’hypothèse à chaque fois qu’un invité ose poser la question, comme d’Ormesson et Abd Al Malik face à De la Housse de La Couette qui, a son foutu JT, évacue en direct la responsabilité des médias. Il ne répond même pas à plusieurs reprises à ses deux invités médusés qui lui posent et reposent pourtant la question…

Nos médias viennent de toucher le graal de la connerie avec le prix de l’engeance « journaliste politique », sous la férule de la dame Chabot, qu’ils ont attribué à Steve Briois, maire FN, ainsi consacré « élu de l’année ». Comme l’a écrit l’ami Bruno dans son commentaire de feu sur DECODA 26 : « A qui l’eussent-ils donné en 1933 ? ».

Et pour finir cet Edito mensuel, le 49.3 qui émeut tant ces dernières heures dans les chaumières ! Sur le fond, si la priorité est l’emploi, on croit ici que cette loi doit plutôt passer, mais on y reviendra puisqu’on on en est qu’à sa première lecture.

Mais, déjà, dire que utiliser le 49.3 est un déni de démocratie après 200 heures de discussion publique à l’Assemblée, un millier d’amendements acceptés et après que chacun des 180 et quelques articles de cette loi a été voté et adopté, c’est juste se foutre de la gueule du monde. Juste un déni, ok, mais un refus de la paralysie par les divers conservatismes, c’est tout !

Thème du mois

Pas de « Thème du mois », ce mois, juste, pour moi, le franc parti d’en rire…

Si vous ne l’avez pas entendu en direct à l’émission « On n’est pas couché », écoutez Nicolas Bedos dans la vidéo reproduite par l’ADPLF :

http://www.libre-penseur-adlpf.com/2015/02/nicolas-bedos-et-les-religions.html

ou bien en direct sur Youtube :

Quel que soit le vecteur choisi par vous, à ne pas manquer ! Comme Bedos, ras le bol, et je suis poli car CHARLIE aurait dit « plein le cul », des confessions omniprésentes dans la vie de la Cité. Allez couchez … dans la niniche de vos lieux de culte ! Et je ne parle même pas des barbares musulmans de DAECH qui assassinent à tour de bras des civils juste parce qu’ils sont occidentaux ou coptes, des prisonniers de guerre, des femmes dans la rue parce qu’elles ne sont pas voilées. Ceux là, pire que des nazis, et, donc même pas de lieu de culte, juste la guerre et leur destruction, intégrale.

En France, le communautarisme fait des ravages et à propos des cimetières, qui sont, rappelons le, municipaux et laïcs, on n‘entend plus parler dans les médias que de cimetière juif, musulman et, maintenant, catholique ( !) avec la profanation de celui de Tracy sur Mer. Bordel, on va bientôt les enterrer où les non croyant ? La liberté c’est celle de croire, ou de ne pas croire !

Dernière(s) minute(s)

1) In concreto : l’austérité en Grèce

Les mesures prises en Grèce sous la férule de la troïka ont mis le peuple à genou. Vous ne connaissez pas les détails de cette cure d’austérité ? Allez en bas de page[3].

Mais, pas de bol, c’est encore le peuple qui vote et qui met un grand coup de pied au cul à ses tortionnaires en choisissant Syriza aux dernières élections.

Bravo les grecs ! Et, en prime, ils convertissent notre girouette Lenglet à l’ultra gauche, trop forts les grecs… Vous voulez rire sur nos bons benêts, Pujadas/Lenglet, suite à ces élections, ouvrez ce qui suit :

http://television.telerama.fr/television/francois-lenglet-atteint-par-le-virus-syriza,122219.php

Mais que nos bons écolos gauchos sur le retour ne se réjouissent pas trop vite, Siriza n’est pas le « danger » qui guette la France car elle a été épargnée par l’austérité libérale grâce, ne vous en déplaise, à une politique équilibrée. En revanche, électeurs choisissez l’UMP et ses remèdes de cheval et on y sera.

En effet, en France, ni les salaires, ni les retraites n’ont été diminués, à la différence de la Grèce. Au contraire les plus démunis bénéficient de mesures encore plus favorables notamment par le relèvement du seuil d’entrée dans l’impôt.

Austérité que nenni, mon bon Mélenduflocon… Ne nous prend pas pour des brêles. Si tu crois vraiment que la France aurait pu (du ?) en 2012 jouer le même rapport de force que Siriza (fondamentalement, la menace de défaut sur la dette et donc de sortie de l’euro, voire de l’UE, car c’est cela l’arme grecque dans la négociation), alors c’est que tu es plus naze toi même, que tes discours qui nous saoulent !

Le gouvernement grec le peut (3 ou 4% du PIB de l’Europe ne pèse pas lourd), mais pas un gouvernement français sérieux, pays fondateur de l’Union et puissance économique majeure de celle-ci. Il n’y a, au fond, que ceux qui récusent l’Europe et l’euro (les souverainistes) qui peuvent tenir ce discours, pas toi, camarade Mélenchon tu ne devrais pas et, au fond, on le sent bien ce n’est de la politicaillerie pour essayer de te refaire la cerise sur le dos de Hollande.

Médiocre et inefficace, car le « capitaine de pédalo », comme tu dis, en a plus que toi, et dans le citron et ailleurs, d’ailleurs. Tsipras, s’il était français et à ta place, ne le ferait pas, les français le sentent bien et il te donne pas 10%, lui en Grèce frise la majorité.

Dans le bras de fer en cours avec l’UE, à majorité libérale ne l’oublions pas, souhaitons donc bonne chance à Syriza. C’est l’avenir d’une Europe plus sociale que celle du tandem Merkel/Junker qui se joue. Mais fondamentalement, on le redit pour la nième fois, ce qui est en cause c’est la « doxa » communautaire ultra libérale car socialement ravageuse et économiquement inefficace, puisqu’elle ajoute l’austérité aux difficultés en matière de croissance.

Les citoyens d’Europe, en donnant la majorité à des libéraux que ce soit à leurs élections nationales ou aux européennes, comme ils l’ont encore fait en juin 2014, ne peuvent pas attendre qu’ils mènent une politique sociale démocrate keynésienne (d’ultra gauche, n’en parlons pas…), ou alors ils sont complètement crétin. Mais, au fond, c’est peut être ça…

2) Nouvelle(s) affaire(s) pour Sarkozy…

Pour celles et ceux que cela intéresse, les démêlés judiciaires de notre bon ancien président, reportez vous à cette nouvelle affaire de montage juteux autour de son cabinet d’avocat. Voir le bonbon délicieux qui suit :

http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20150127.OBS0969/l-etrange-monopoly-financier-du-president-sarkozy.html?xtor=RSS-25

Et le « de » Raincourt, ministre de Sarko, qui touchait 4000 euros par mois, en plus de sa paie de ministre, depuis les caisses du groupe UMP au Sénat. C’est vrai qu’il était ministre chargé des relations avec le Parlement. Champion le mec ! Un vrai expert en morale et en séparation des pouvoirs. Tout fout le camp, même la noblesse, il a qualifié tout ça de « bonne franquette » ! Et la soubrette, prénommée Marianne, il l’a culbute quand dans les pots de confiture le de Raincourt ?

En plus, Copé mis en examen dans l’affaire du paiement par l’UMP de la sanction infligée à Sarkozy pour insincérité de ses comptes de campagne… Diable, serai-je en passe d’être désavoué par la justice lorsque je le défends ? Faut que je fasse gaffe quand même à ne pas lui porter poisse.

Il faut dire que notre ancien président se débrouille très bien tout seul question poisse, par exemple en partant faire une conférence à Abou Dhabi, conférence bien juteuse elle aussi, en plein débat sur « Ni-Ni ou pas NI-NI » à l’UMP, en plein entre les deux tours de la législative partielle du Doubs… Pognon quand tu nous tiens…

Et puis là, autre coup du sort pour la « sarkozie », la Cour d’appel de Paris annule l’arbitrage Tapie à 403 millions d’euros. Ce n’est pas avec un Sarko encore aux manettes qu’on aurait eu un tel résultat, car cet arbitrage il l’avait voulu (n’avait-il pas reçu notre Nanard national 22 fois en quelques mois ?), l’avait décidé et ses soldats, telle Lagarde, l’avait mis en œuvre avec l’aide de quelques soudards de première. Par définition, Sarkozy n’aurait jamais déféré cet arbitrage scandaleux aux tribunaux, ce qu’a fait l’actuel gouvernement. La république bananière où les juges sont des petits pois se désosse progressivement et c’est une bonne chose. On avait critiqué ici cet arbitrage compte tenu de l’illégalité de cette procédure, on est donc très heureux de cette annulation.

Les nouvelles du front bébête…

sont toujours des nouvelles d’effroi…

« Jeanne », l’affaire bigmalion du FN…

Le FN de Marine le Pen a créé un micro parti « Jeanne » pompe à fric, sans doute pour financer la campagne de 2017 de la candidate exemplaire. Au pays, pour le FN, du « tous pourris » à l’UMPS, la contamination a touché le Front, y a plus de doute.

Extorsion de fonds publics de campagne électorale, prêts illégaux aux candidats FN avec des intérêts exorbitants remboursés par le financement public. L’UMP aurait du prendre conseil auprès du FN, elle serait moins en déficit…

Les juges de la brigade financière enquêtent et les révélations commencent à aller bon train, un proche de la dame Marine est mis en examen. Si vous voulez en savoir plus allez vite sur le site des Décodeurs du monde, vous serez édifiés !

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/01/31/comment-s-enrichit-jeanne-le-microparti-de-marine-le-pen_4567011_4355770.html.

Alors plus que jamais, le FN pire que les autres car du pareil au même et, en prime, avec un programme débile. Mais les électeurs du Doubs ont l’air de s’en taper bien comme il faut…

Outre, les brebis de bistrot bien popu déjà enfumées, voilà t-y pas que les électeurs UMP se reportent massivement, à la sortie de la messe, sur le FN au second tour, au point de lui faire approcher les 49%… Quelle honte…. Mais, gens de gauche, essayons de piger un peu par pitié !

Il suffit pour ça, d’oublier 3mns le brunch du dimanche, l‘abonnement à l’Odéon et à l’Obs et les courses au marché de la Mouffe, voire pour les plus/moins veinards à celui de Passy.

Les gens on en ont marre et faut comprendre : grosso merdo, économiquement peu de choses changent depuis vingt ans, la crise est là et elle y reste, dans les têtes l’islam, les religions et tous les communautarismes qui leur vont si bien au teint, de celui venu de la Mecque à celui de l’occident chrétien, sont en maraude, et l’Europe, ouverte à tous les vents, fait chier les peuples en se tamponnant le coquillard de ce qu’ils peuvent bien voter. En plus la droite dite républicaine abandonne depuis cinq ans le front républicain avec son « Ni-NI » de petite frappe opportuniste. Allez vous étonner après tout ça !

En prime, ça fait combien ? Trente ans qu’il gueule le peuple, peut être sur de mauvaises bases certes, mais sa voix n’est ni entendue, ni représentée. On continue à déconner pendant que le temps continue à passer ?

« Qu’est-ce qui a, en effet, contribué le plus depuis trente ans à la lepénisation des esprits et aux progrès du FN ? D’avoir eu, notamment à gauche, un débat ouvert et transparent sur l’insécurité culturelle ou bien d’avoir soigneusement mis sous le tapis les questions de ce type qui se posent à la société française, en faisant de surcroît la morale à nos concitoyens qui votaient FN ? Continuons donc tranquillement sur la voie qui a mené Marine Le Pen et le FN à 30% dans l’opinion et aux victoires électorales que l’on connaît. »

(Laurent Bouvet, l’insécurité culturelle, Fayard, janvier 2015).

Donc, svp, messieurs nos gouvernants, vite (TTU même !), une dose de représentation proportionnelle, sinon je le sens bien, ça va mal finir vos conneries.

Chiffres clés

Les chiffres qui tuent….

Livre et pays arabes…

Selon des études réalisées dans le cadre des Nations Unies dans les années 2000, l’ensemble des pays arabes publierait chaque année moins de livres que la seule Espagne. Véridique.

En 1000 ans, ce même ensemble de pays aurait traduit moins de livres étrangers que la seule même Espagne en une année…

Etonnant et consternant, pour une des trois religions monothéistes, dite du Livre… Mais, c’est vrai qu’un seul doit les sauver alors que les autres sont là pour les perdre… Décidément, pas bien bon de vivre sous l’œil du prophète…

Mais, ils s’en tapent, y a toutes ces vierges au paradis… sans même compter la polygamie ici bas ! Hein Houellebecq ?

Le(a) crétin(e) du mois

Deux 1er prix ex æquo :

– L’engeance « journalistes politiques », crétin du mois pour l’attribution de son prix « L’élu de l’année » à Steve Briois, élu maire FN en 2014 à Hénin-Beaumont

– Les élus de Lyon métropole qui se gavent en se votant une augmentation de leurs indemnités d’élu de 20% et du même coup, sans coup férir, augmentent les impôts locaux de 5% !

La p’tite biblio

« Le prix à payer », sortie en salles du documentaire du canadien Harold Crooks sur les multinationales qui refusent par tout moyen de payer l’impôt au détriment des citoyens.

« Le temps des humiliés » de Bertrand Badie, chez Odile Jacob, ou de la place des passions et de la psychologie sociale dans les relations internationales. Signalé par Lucas[4].

« Dette : 5000 ans d’histoire » de David Greaber, aux « Liens qui libèrent », économiste et anthropologue qui nous sort des analyses de nos petits comptables libéraux et de leur « doxa » punitive mais exclusivement pour les peuples.

A ce propos, parenthèse, les agences de notation, suppôts de nos libéraux et de leurs marchés financiers, en prennent en ce moment plein la tronche pour leur sagacité incomparable sur les produits toxiques qui ont précipité le monde dans un désastre économique sans précédent depuis 2008, alors qu’elles avaient distribué à tire larigot du triple A à ces saloperies de produits.

Standard and Poors, aujourd’hui (1,5 milliards de dollars d’amendes) Moody’s demain, à qui le tour ensuite ? On jubile !

Et si on niquait, trop doux euphémisme, tous les créanciers qui ont abusé ainsi que leurs complices, une bonne fois pour toute ? Pour faire bonne mesure, faudrait mettre HSBC[5] et ses semblables dans la même charrette !

Allez les grecs, allez les grecs ! Non, merde, là faut pas déconner, on jouerait en partie avec notre pognon…. Ou alors, ils taxent enfin leurs propres richards, et leur église orthodoxe pleine aux as, nos amis grecs et on en reparle !

Notes de bas de page

[1] Et que l’on ne vienne pas nous dire que le « Hollande basching » traduirait le droit de caricature, car il n’est pas le fait d’humoristes, de chansonniers ou de caricaturistes mais d’opposants et « d’élites » des médias qui se veulent sérieux dans leurs analyses et ayant vocation à former l’opinion !

[2] Le CSA a relevé 36 manquements à la loi sur la communication audiovisuelle et établi 21 mises en demeure en quelques jours à l’encontre des médias audio et TV et notamment un certain nombre à l’encontre du service public ; voir pour les nombreux griefs relevés par le CSA :

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2015/02/12/traitement-mediatique-des-attentats-de-paris-le-csa-critique-radios-et-televisions_4575514_3236.html

[3] Réduction des dépenses publiques (santé et éducation de près de 30%), réduction du nombre de fonctionnaires de 33%, réduction de leurs salaires de 30%, abaissement du SMIC à 580 euros, dérégulation du marché du travail, etc.) et avec tout ça un chômage qui reste au dessus de 25% ; en revanche tout va bien, l’impôt existe toujours aussi peu pour les plus aisés notamment ses armateurs et l’église grecque orthodoxe dont la fortune est supérieure à la dette du pays … On voit bien l’effet sur la dette de cette politique, la dette en volume est stabilisée autour de 300 milliards depuis plusieurs années, mais en points de PIB, celui-ci régressant, elle augmente sans cesse sur la période de 130 à 175% du PIB ; vous avez dit crétin ? Moi je dis, plus con y a pas…

[4] On en traitera plus en détail dans un prochain numéro de cette évolution des relations internationales depuis la disparition de l’opposition des deux blocs

[5] Promis on traitera dans un prochain numéro du cas HSBC, cette banque qui organisait sciemment la fuite des liquidités de nos chers privilégiés, en les racolant quand ils ne se pointaient pas tout seuls, pour leur épargner le paiement de l’impôt ; plus de 3000 personnes en France et pour un montant de plusieurs milliards d’euros par an ; on connaît certains des noms maintenant et on les dira avec les journalistes du journal Le Monde pour que vous en tiriez les conséquences qui s’imposent… tout en s’interrogeant sur ce système de « justice » médiatique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s