Etonnez -moi, Benoit !

Il a marché sur la Lune le Benoit et en est redescendu avec des rêves qui lui ont permis de gagner la primaire, largement. Des rêves fous d’un monde tellement plus juste qu’on ne compte même plus puisqu’on aime, et tant pis si on prétend gouverner.

Des rêves au fond comme Fillon en avait fait aussi,  très libéraux lui, un rêve de casse, un rêve de classe. Et lui aussi avait gagné sa primaire. Surprise, surprise. Deux fois.

Ces primaires d’un bout de la gauche, conçues par les frondeurs  pour empêcher Hollande de se présenter, ou à défaut le massacrer après lui avoir savonné la planche pendant quatre ans, ont pleinement rempli leur office et même dépassé leurs espérances les plus folles.  Elles ont permis à un de leurs candidats de l’emporter et d’éliminer le courant majoritaire au sein du PS de la prochaine présidentielle. Les frondeurs ont pris le pouvoir au PS. C’est clair. Et  c’est la fin de la gauche de gouvernement. 10 ans d’opposition au moins, c’est sûr !

Fillon et Hamon ont fait rêver leur camp et ont créé la surprise avec un rêve de classe. Les deux vont devoir se réveiller car, pour une élection présidentielle, il faut ensuite rassembler toutes les chapelles de son camp représentées par les autres candidats  à ces primaires, puis même rassembler les français au delà de son camp. Pour cela le vainqueur ne peut pas s’en tenir au seul programme qui lui a permis de gagner sa petite primaire de classe. Fillon n’a pas très bien réussi ce premier exercice, et puis il s’est pris le pétard « Pénélope » en pleine tête.

Hamon fera t-il mieux ? On va voir, mais il va falloir qu’il nous étonne grave ! Son programme, concurrent de celui de Mélenchon dans la démagogie du rasons gratis, le conduit en l’état à une défaite certaine dès le premier tour et nous condamne à un duel droite/extrême droite au second.

On jugera donc Hamon dans les semaines qui viennent sur sa capacité à rassembler au delà des seuls éléments programmatiques qui lui ont permis de gagner lui aussi sa petite primaire de classe. Etonnez-nous, Benoit ! Surtout sur les valeurs et la laïcité, étonnez nous, nous les laïques, et prenez le risque de décevoir les islamistes.

C’est un conseil, car sinon, pour nous comme beaucoup d’autres ce sera Macron, direct si l’alternative est Mélenchon et/ou son ersatz frondeur.  Car lui, soyons sérieux, peut vraiment  empêcher  un duel droite/extrême droite au second tour.

Et ça, ça vaut beaucoup plus que de belles idées inopérantes. Ca n’a donc même pas de prix par les temps qui nous pendent au nez !

Publicités