La météo Ducon…

Là Ducon la joie est en Loden, comme son alter ego popu d’été était, lui, en calcif de bain…

La fameuse météo Ducon qui nous prévoit, depuis Reagan et Thatcher au moins, que la richesse ruisselle depuis le haut (les riches lorsqu’on les épargne) vers le bas (les pauvres qui attendent les miettes qui retombent). Et ben, ça ne marche pas du tout comme ça et les effets inégalitaires commencent à se voir comme deux nez au milieu de la figure, celui d’un milliardaire et celui d’un pauvre.

Vous en doutez ? Bravo le doute est salutaire, mais allez donc voir :

Le rapport annuel d’Oxfam,

ONG mondiale qui publie chaque année un bilan des inégalités avant le symposium suisse de Davos, est effectivement vertigineux. Les adeptes de la météo Ducon vont y  apprendre que l’inégalité est un des traits essentiels de cette mondialisation tant célébrée à ce sommet des huiles essentielles.

L’année dernière, 82% des richesses créées dans le monde sont allées aux 1% les plus riches, tandis que le revenu de la moitié des humains n’a pas bougé. Par un étrange phénomène physique, depuis cinquante ans, les richesses ont tendance à ruisseler… vers le haut.

Certes, la croissance mondiale a divisé par deux, sur la même période, le nombre des personnes qui sont dans une extrême misère. Mais l’ONG précise qu’avec une meilleure répartition, quelque 200 millions de personnes supplémentaires auraient pu échapper à la grande pauvreté.

Alors à Davos, va peut-être falloir qu’ils se bougent un peu, non ?  Sinon un de ces quatre ça pourrait bien leur péter à la figure en mode insurrection brunâtre ou rouge sortie des urnes.

Ou en mode plus brutal qui sait ? Depuis le temps que je dis que les jeunes des cités et autres quartiers sont des cons de brûler les bagnoles d’autres pauvres, ils vont bien finir par se diriger vers les beaux quartiers, non ?

Faudra pas venir pleurnicher du mauvais temps. C’était une météo de m…. !

Publicités