Le Michelin perd deux bras !

Le gargouillou de jeunes légumes, herbes et graines germées, jus de volaille réduit (du Menu « Balade » de juin 2017)

 

Coup de torchon et coup de tonnerre dans le ciel des étoilés !

 

Sébastien Bras demande à sortir du guide Michelin dans lequel il est triple étoilé depuis 1999 avec son père Michel[1].

Scotché, mais au fond bravo pour cet acte de lucidité et de courage et cette prise de risque !
Ce peut être en effet le prix de la liberté essentielle à la création hors des sentiers battus, fut-ce par le Michelin…
On restera des fidèles quoi qu’il arrive. On a hâte de découvrir, dès l’an prochain, les fruits de l’impulsion créatrice qui ne manquera pas d’en résulter.

 

 

Note de bas de page

[1] Merci Arnaud ! Voir http://www.boursorama.com/actualites/le-triple-etoile-a-laguiole-sebastien-bras-demande-a-sortir-du-michelin-7285eb398a28628df9e62c651054119d

 

Cadeau : DECODA publie des images de quatre des autres plats du menu « Balade » 2017 

 

Selon la méthode Ikejimé : le filet de bar assaisonné au parfum de sureau acidulé, petits pois et girolles, estragon du Mexique, fleurs d’ail de Lagardelle

 

Rôti/poché: le foie gras de canard et feuilles de peucedanum ciselées, les premières cerises follfer de Yannick pochées au vinaigre, purée de choux fleur relevée d’huile d’amandon

 

 

Boeuf d’Aubrac : la pièce roulée à l’ail des ours du Suquet, cèbes de Lézignan et un jus boeuf/betterave relevé d’anis vert, vinaigre réduit au sucre noir

 

Sur une interprétation du  coulant originel de 81, le biscuit tiède de groseille coulante au sureau, crème glacée à la citronnelle de chez nous

 

 

 

Publicités