NDJ n°6

ENFIN !

Enfin quelqu’un de sérieux et solide, de totalement respectable, comme Henri Weber qui nous dit ce que sont les gilets jaunes et ce qui anime ceux qui les soutiennent, comme E. Plenel dans son dernier pamphlet favorable à ce « mouvement ».

http://www.slate.fr/story/176118/gilets-jaunes-reponse-edwy-plenel?utm_source=Ownpage&_ope=eyJndWlkIjoiMjQ3MjI0ZTZmZTNkNDRmNjlkODQzMjdkMDE2ZWE1NTMifQ%3D%3D

Lisez cet article édifant.  Cela prendra cinq mns de votre temps mais qu’est ce que ce minuscule laps de temps pour avoir une vision claire au regard de l’enjeu : les gilets jaunes ou ce qu’il en reste aujourd’hui, une grosse vingtaine de milliers de maximalistes, soit à peu près le quart de l’assistance de la finale de la coupe de France hier…

Un mouvement qui, c’est mécanique comme une sauce qui se réduit, se concentre sur ce qu’il a de plus infâme. En outre, on le jurerait, noyau dur massivement composée d’ânes de première à moins que les médias ne choisissent que les plus abrutis pour les interviews. En effet, depuis la conférence de presse de E. Macron ces « braves » gens n’ont rien vu de concret dans ses annonces qui ont fait défiler les milliards (après les 10 milliards  de décembre) et des chantiers de réforme importants, pour la plupart qu’aucun gouvernement de gauche ne pourrait récuser.

Même si certains de ces chantiers ne nous conviennent pas, ce n’est pas une raison pour raconter des conneries sur ce qui constitue des mesures de soutien massif à la demande et donc des mesures de gauche. Bref, ce que les frondeurs du PS ont réclamé à corps et à cri à F. Hollande, sans être écoutés. Et maintenant l’engeance frondeuse fait sa mijaurée…

Quant à E. Macron on se demande sérieusement par qui il est conseillé et si une pensée trop complexe ne fait pas perdre un peu le nord.

En effet, alors que ce qu’il a annoncé sur le RIC national lors de sa conférence de presse est une vraie novation (un million de citoyens pétitionnaires pouvant déclencher une initiative dont le Parlement devra ensuite s’emparer pour la transformer en loi et si ce n’est pas fait par le Parlement cela sera fait par référendum) ne voilà t-il pas qu’il nous dit qu’il ne retient pas la demande de création d’un référendum d’initiative citoyenne… Il continue à parler d’amélioration du référendum d’initiative partagée alors qu’il supprime l’exigence d’une initiative par 1/10ème des parlementaires et instaure une véritable initiative citoyenne. Que lui faut-il ? Comprend-il bien ce qu’il annonce ? Franchement, on se le demande.

Mais revenons à nos moutons jaunes. Dans le même sens que l’article de Henri Weber, quelques autres données édifiantes mises à jour par les décodeurs du Monde :

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/04/17/derriere-la-percee-des-gilets-jaunes-des-reseaux-pas-si-spontanes-et-apolitiques_5451242_4355770.html#xtor=AL-32280270

Ou, encore, dans le genre taré de chez taré :

https://www.nouvelobs.com/societe/20190401.OBS10938/quand-le-gilet-jaune-fly-rider-relaie-la-rumeur-sur-les-enlevements-d-enfants.html

Bref, on ne peut que souhaiter que ce foutu noyau dur de gilets jaunes se rétrécisse encore et toujours plus pour, au final, s’effondrer sur lui même… comme un trou noir.

Idée, disons-le, qui traduit bien le vide sidéral de la pensée que porte cette engeance récente qui abime  par sa bêtise crase et ses haines recuites l’idée même de mouvement social quoi qu’en dise ses contempteurs. En effet, on peut se faire une autre idée du peuple que celle que représente sa triste section « ronds-points ». Non ?