Là, ça ne va plus !

Ici, dans ces colonnes, on a l’habitude de s’engager contre les misères que les populistes prétendent nous infliger.

Et, ami lecteur tu le sais, ils ne nous épargnent rien dès qu’ils ouvrent la bouche !

Mais à la putréfaction intellectuelle qu’ils épandent voilà que, maintenant, ils vont infecter aussi nos corps par leurs positions rétrogrades sur la vaccination. Et les morts commencent à tomber comme en Aquitaine avec le décès d’une jeune femme pour une maladie que l’on croyait désormais jugulée et bénigne, la rougeole !

Ils instillent le doute et la peur et génèrent des comportements asociaux en termes de santé publique. L’ex professeur Joyeux, banni de la médecine par sa propre confrérie, en tête des tristes cohortes qui le suivent.

Alors, il faut se réveiller et pour cela, pour vous aider à vous faire une conviction solide il faut que des gens plus éclairés que moi livrent leur analyse. Car il en va de notre santé à tous.

La santé publique ne se joue pas à la zapette à neuneu :  « c’est mon choix », j’aime ou j’aime pas, je like ou je like pas, je tweete ou je tweete pas et personne ne peut me contraindre. Et puis quoi encore ? Non mais !

Donc deux textes pour ce faire, l’un de l’ami Pierre Saliou, médecin épidémiologiste, sur la grippe, un papier scientifique donc, et l’autre de Laurent Joffrin sur la rougeole, plus politique. Les deux se complètent admirablement.

Pierre Saliou edito grippe SPE

Rougeole et populisme

Et si on arrêtait leurs conneries ?

Envoyons donc les obscurantistes se faire voir ! Encore plus lorsque notre santé est en jeu.

 

Publicités